Fond

Fonds Luc Toussaint


Emplacement dans la hiérarchie :
Archives personnelles > Fonds Luc Toussaint
Identifiant d'objet :
H155
Support :
Papier
Titre :
Fonds Luc Toussaint
Volume de la description :
2 boîtes d'archives (0,115), 1 caisse de déménagement (0,53), 13 caisses à oranges (3,731), 1 caisse "photocopies" (0,23), affiches
Notes :
Luc Toussaint : Né en avril 1948 à Retinne en province de Liège. Fils d’enseignants. Il termine ses études d’assistant social à l’école provinciale de Liège (Institut d’Études sociales) en 1970. Il milite dans divers mouvements étudiants et participe aux mouvements contestataires de 1967-1968. Il crée le syndicat des étudiants de la FGTB en 1967 et assume la vice-présidence du MUBEF (Mouvement unifié belge des étudiants francophones) en 1968. Après ses études, il travaille notamment comme correspondant extérieur au journal La Wallonie, puis pendant six mois comme éducateur à l’Office de la Protection de la Jeunesse du ministère de la Justice.
De 1968 à 1979, il est collaborateur extérieur de la Fondation André Renard où il anime des formations auprès de groupes de militants syndicaux de la FGTB.
En 1971, il entre à la RTBF (centre de production de Liège) comme animateur de RTC (Radio-Télévision Culture asbl). Deux ans plus tard (1973), il rejoint l’équipe des journalistes de Liège-Matin. Il collaborera pendant plusieurs années à la rédaction régionale de la RTBF-Liège.
Militant socialiste affilié depuis 1966, il est engagé en 1979 par Jean-Marie Dehousse, nouveau ministre-président de l’Exécutif régional wallon, comme attaché de presse et secrétaire politique. Il demeure dans ce cabinet ministériel pendant trois ans (1979-décembre 1981). Après sa démission, il réintègre la RTBF (1982) où il réalise une série d’émissions sur les entreprises performantes de la région liégeoise.
En octobre 1982, il se présente sur les listes électorales aux élections communales à Liège (avec le slogan « Du rock et du boulot »). Il est élu conseiller communal (à une voix près), puis désigné échevin des Affaires économiques et du Commerce dans la majorité PS-Ecolo. Il est réélu en 1988 pour une seconde législature communale dans une majorité PS-PSC cette fois. De 1983 à 1994, il assume ainsi au cours de ses deux mandats, l’échevinat des Affaires économiques et du Commerce à Liège. Il y assure notamment de vastes opérations pour le développement et la promotion de la ville de Liège, organise onze marchés nouveaux, redynamise la Foire d’octobre, crée le premier Guichet de l’Énergie en Wallonie, participe à développer l’emploi dans le secteur agro-alimentaire (viande) grâce au redressement de l’Abattoir public de Liège, fait la promotion des produits bio sur La Batte et mène de grandes campagnes pour promouvoir les produits wallons. Il initie également la réalisation d’un Atlas du Commerce de détail (1995). Amateur de course de fond, il est marathonien à différentes occasions dont le premier marathon Spa-Liège et promeut par ce biais les produits wallons.
De 1995 à 1999, Luc Toussaint est ensuite député fédéral.
Amateur de musique rock, de cinéma et de BD, Toussaint est aussi militant culturel. À partir de la fin des années 1990, il œuvre pour l’asbl Macadam en développant, en particulier, des activités de communication et d’animation. Il en assume également la présidence [au moins de 2004 à 2006]. Au sein de cette asbl, il conçoit et réalise la campagne publicitaire de l’Ilot St Michel (1999) et organise l’inauguration et l’animation de cet ensemble. Il est également le concepteur du Macadam Festival (Festival de théâtre et de musique de rue).
En 2000, Luc Toussaint se représente aux élections communales liégeoises, cette fois sur la liste Ecolo (le 29 juin 2000 l’AG de la locale liégeoise d’Ecolo le désigne candidat d’ouverture). Il est conseiller politique au cabinet de José Daras (mobilité, communauté urbaine, sécurité, TEC).
Au début des années 2000, Luc Toussaint réintègre la RTBF pour y développer des projets de communication comme journaliste et producteur [de 2000 à 2005]. À cette même époque, il est aussi président de l’asbl Caméras enfants admis et administrateur pour Les Manifestations liégeoises et La Maison liégeoise.
Ces dernières années, Luc Toussaint séjourne régulièrement en Afrique où il « s'investit dans l'humanitaire, l'écotourisme et tourisme solidaire, la communication, le soutien au développement local et les activités socio-culturelles (Festival d'été de Bukavu, création Atelier de Production de Films d'Animation à Bukavu et à Bujumbura). » (dixit Wikipedia).

Sources : différentes biographies présentes dans le fonds, dont celle intitulée « Itinéraire politique et professionnel » ; Wikipedia ; Facebook de Luc Toussaint.
 
Consultation :
Accessible
Personne liée
Toussaint, Luc (Producteur)